Au bénéfice d’un Master of Advanced Studies (MAS) en Lutte contre la criminalité économique et d’un titre de Spécialiste en Relations Publiques (ISRP), Monsieur Koch exerce aussi la fonction de vice-président de la société High-Tech Bridge SA (spécialisée dans la sécurité web) et est membre du comité scientifique du MAS en Intelligence économique et veille stratégique de la HEG de Genève. Spécialisé dans l’utilisation professionnelle des réseaux et médias sociaux, la gestion de la réputation sur Internet, la sécurité de l’information et la sécurité humaine, il est aussi formateur et expert pour l’Institut de lutte contre la criminalité économique (ILCE), l’Institut Suisse des Relations Publiques (ISRP), le SAWI, le Centre de formation au journalisme et aux médias (CFJM). Monsieur Koch est également intervenant auprès de l’Université de Columbia à New York où il dispense, pour le compte de Reporters sans frontières, un cours sur la sécurité de l’information et la protection des sources pour les journalistes.

 

Description :

Avec l’intégration croissante des technologies de l’information et de la communication dans le fonctionnement de notre société, maîtriser ses canaux de communication est devenu indissociable de la gestion de son identité numérique, respectivement de sa réputation et de celle de son entreprise. Cette maîtrise est maintenant aussi constitutive de la pérennité économique d’une activité professionnelle.

La dématérialisation des données a créé des liens insidieux entre les comportements définis comme faisant partie de la sphère privée, et la représentation professionnelle de chaque individu. De même que la présence croissante de données professionnelles et privées sur les périphériques personnels a fragilisé les entreprises, ceux-ci (les périphériques personnels) étant plus vulnérables aux attaques que les infrastructures informatiques des entreprises…

Sextortion… Revenge Porn… Arnaque au président… Social Engineering… Espionnage… extraction et publication de données de clients de sites bancaires sur le Net… il n’y a pas une semaine sans que ce type de « perte de contrôle » et/ou “fuite de données”, ne fasse la une des médias… Qu’elles aient pour origine une faille de sécurité, une erreur humaine, ou encore une attaque, ces divulgations de données ont toutes un impact sur la réputation des sociétés et des individus concernés, elles ont aussi un impact économique non négligeable…

La conscience des risques potentiels liés à la dématérialisation des données, sur sa sphère privée ou professionnelle, est de manière générale encore peu présente, et les risques induits sont sous-estimés par la plupart des utilisateurs de ces technologies… Peu d’individus sont en effet conscients des informations qu’ils laissent en ligne, que ça soit sur des réseaux sociaux ou au niveau de données personnelles hébergées sur des sites tiers. La collecte de ces informations permet de faire un profilage pointu d’une personne ou d’une entreprise, et ce profilage peut être ensuite utilisé pour des attaques ciblées (social engineering, ou arnaque au patron), ou dans des démarches d’intelligence économique…